havard business review

Et si salariés et patrons faisaient confiance à la… confiance

Dans cet article publié sur la Har­vard Busi­ness Review On-line nous déve­lop­pons avec mon asso­cié Jean-Gabriel Kern l’idée que les patrons d’entreprises dites “libé­rées” font confiance… à la confiance. Ce par­ti pris radi­cal libère beau­coup d’énergie. Bien enten­du ce n’est pas une recette miracle et il le che­min s’annonce assez simi­laire à celui décrit pour maî­tri­ser la Force dans la saga Star Wars.

Pour le lire cli­quer ici.

hbr-confiance

Séminaire de l’école de Paris du Management

PRENDRE LE POULS D’UNE ENTREPRISE HYPERTENDUE

Sémi­naire Vie des affaires de l’école de Paris du mana­ge­ment, séance du ven­dre­di 4 décembre 2015, 9 h 30 à 12 h, à l’École des mines de Paris (60 bd Saint Michel)

 

Jean-Daniel ELBIM, Direc­teur Géné­ral en charge de l’intégration 2010–2013

Emma­nuel MAS, Asso­cié-Gérant Kipling Mana­ge­ment

 

Une entre­prise de dis­tri­bu­tion de maté­riaux de construc­tion est rache­tée par un grand groupe de dis­tri­bu­tion. Elle vient de subir deux plans sociaux et a connu des dis­sen­sions au sein de la direc­tion, son per­son­nel est en crise de confiance. Son sys­tème infor­ma­tique est fon­dé sur un sys­tème pro­prié­taire que le pré­cé­dent action­naire ne main­tien­dra que 18 mois et il faut en mettre d’urgence en chan­tier un nou­veau, tout en l’harmonisant avec celui du groupe indus­triel. Pour Jean-Daniel Elbim, char­gé de l’intégration de l’entreprise dans le groupe, le per­son­nel est tel­le­ment à cran que des explo­sions et des crises risquent de se mul­ti­plier met­tant en péril la bas­cule infor­ma­tique et donc l’entreprise. Il demande à Emma­nuel Mas d’inventer une méthode pour “prendre le pouls” de l’entreprise et aider à démi­ner les poches les plus explo­sives. Une méthode de baro­mètre très visuelle est ain­si créée, per­met­tant de repé­rer des zones de ten­sion et de calme, et sur­tout d’établir, via des rituels, des dia­logues qui fai­saient cruel­le­ment défaut.

Ins­crip­tion sur http://www.ecole.org/

liberte et cie

Les entreprises libérées pour les nuls — quelques liens et sources

Comme le thème est à la mode, et c’est tant mieux, beau­coup de clients me demandent régu­liè­re­ment des réfé­rences sur le sujet des entre­prises libé­rées. Comme cela pour­rait inté­res­ser d’autres per­sonnes je les ai résu­mé dans un  post en les clas­sant par ordre d’importance dans la com­pré­hen­sion du phé­no­mène. La troi­sième place est dis­cu­table mais les autres sont sur­es…

Je vais ten­ter de tenir la liste à jour régu­liè­re­ment et je suis donc très inté­res­sé par toute autres sources.

Mise à jour le 12 février 2016

Un tour d’horizon  :

  • Si vous avez 1 minute une vidéo qui explique le concept d’entreprise libé­rée en 1 minute de manière très didac­tique.
  • Si vous avez 17 minutes : La meilleure vidéo pour com­prendre le fonc­tion­ne­ment à tra­vers l’exemple de SPOTIFY : deux fois 17 minutes par­tie 1 (fonc­tion­ne­ment) et 2 (les erreurs). En anglais mais très très ins­pi­rants car très pra­tique. Mer­ci à Fran­çois Hen­ry
  • Si vous avez 180 minutes, le docu­men­taire le Bon­heur au tra­vail pas­sé sur Arte en jan­vier 2015 explique sim­ple­ment le concept en nom­mant les dif­fi­cul­tés sans s’y attar­der. En 1h30 vous sau­rez tout.
  • Si vous ne devez lire qu’un seul livre sur le sujet, main­te­nant dis­po­nible en fran­çais, une étude qui se veut une sorte de manuel dis­po­nible en anglais : LALOUX, F. Rein­veen­ting orga­ni­za­tions , a été résu­mée lors d’une confé­rence en fran­çais 1h43 de vidéo très ins­pi­rante. Un résu­mé de ses thèses en anglais publié sur Strategy+business. Nous nous dis­tin­guons de lui sur le concept de plé­ni­tude, mais cela deman­de­ra des déve­lop­pe­ments pour l’expliquer.

Ce que nous en pen­sons : avec mes asso­ciés nous tra­vail­lions depuis 3 ans sur le sujet, accom­pa­gnant des mises en place, obser­vant, nous docu­men­tant. Voi­ci les fruits de ces tra­vaux et réflexions :

  • Si vous dési­rez com­prendre la génèse du concept com­plé­tée d’une liste assez exhaus­tive  par Fré­dé­ric Hau­mon­té.
  • Para­doxa­le­ment pour se pas­ser d’un chef, il en faut un très fort publié sur lin­ke­din,
  • Ces expé­riences sont basées sur la confiance, très simi­laire à la Force dans la mytho­lo­gie Star Wars comme nous l’avons déve­lop­pé avec Jean-Gabriel Kern dans la Har­vard Busi­ness Review On line.

Foun­ding fathers : les pion­niers de l’avant-garde

  • Les for­ma­li­sa­teurs du concept d’entreprise libé­rée Isaac Getz publie une revue de presse sur son site inter­net   , une recen­sion ici et voi­ci la réfé­rence com­plète de son ouvrage GETZ, I., CARNEY, B.; Liber­té & Cie – Quand la liber­té des sala­riés fait le bon­heur des entre­prises; Fayard, 2012.
  • Les écrits de Jean-Fran­çois Zobrist ex-patron emblé­ma­tique de FAVI méritent la lec­ture à la fois  par leur pro­fon­deur et par l’impact qu’ils ont eu sur les autres. L’essentiel se trouve direc­te­ment sur le site Inter­net de FAVI ou dans les ouvrages sui­vants:
    • ZOBRIST, J.F; Un petit patron naïf et pares­seux ; Stra­té­gie & Ave­nir – 2009.
    • Je recom­mande spé­cia­le­ment la lec­ture des deux tomes de “Favi l’entreprise qui croit que l’homme est bon” 370 pages et 191 publiés et ven­dus chez www.lulu.com, sous la réfé­rence FAVI.
  • Le pre­mier article sur le sujet dans une revue impor­tante a été publié par Gary Hamel dans la HBR Virez les mana­gers !

Des exemples :

  • La vidéo TED d’Alexandre Gérard, le pré­sident d’Innov-On, explique la démarche, les embûches et sur­tout les réper­cus­sions sur le monde de ces expé­riences. “Si les entre­prises libé­rées pou­vaient chan­ger le monde?” Tout est dit.
  • Miche­lin mène une expé­rience, décrite ici par exemple qui ont été mise en vidéo par Miche­lin etet décrit par un confrère ici avec d’autres liens.
  • Ima­tech, une cou­rage filliale d’un groupe “nor­mal” qui oeuvre dans le dif­fi­cile métier du centre d’appel raconte son aven­ture très prag­ma­tique dans une vidéo. Mer­ci à Chris­tophe Col­li­gnon pour l’information.
  • Le Self-mana­ge­ment selon Mor­ning Star, la pre­mière ini­tia­tive mis en avant par Gary Hamel ici.
  • Excellent témoi­gnage TED de Syl­vain Pierre, un diri­geant qui parle vrai de l’entreprise libé­rée.
  • Excellent papier en anglais de l’intérieur de Zap­pos sur Medium (par ailleurs Medium est une excel­lente source sur ce sujet) : Thank’s for all your concern but…
  • Val­lou­rec s’est aus­si lan­cé dans l’expérience comme il est rap­por­té Val­lou­rec. Mer­ci Oli­vier Arnould.
  • La BPI inves­tit dans talks­pi­rit pour qui ce fonc­tion­ne­ment consti­tue un  avan­tage concur­ren­tiel.

Des blogs de lea­ders :

Des cri­tiques car il en faut : ce mou­ve­ment s’apparente pour cer­tains à une quête mys­tique ou tout du moins loin des réa­li­tés. Les liens ci-après pointe les dérives réelles dont il faut se gar­der.

  • Fran­çois Geuze déve­loppe une cri­tique assez acerbe mais juste à bien des égards des entre­prises libé­rées ici et plus spé­ci­fique . La seconde est remar­quable de fran­chise ce qui donne, de mon point de vue, beau­coup de poids au contre­point (par exemple “Cette petite démons­tra­tion est, de ma part, com­plè­te­ment mani­pu­la­toire. J’en ai conscience, car le contexte explique cer­tai­ne­ment ces varia­tions ou dif­fi­cul­tés”.
  • Hubert Lan­dier cri­tique, assez jus­te­ment d’ailleurs, le livre de I. Getz dans un post au titre aus­si raco­leur que celui d’entreprises libé­rées “la part d’ombre des entre­prises libé­rées” car l’article n’éclaire pas du tout cette part d’ombre tout comme les entre­prises libé­rées ne libèrent pas des gens qui seraient en pri­son ou oppres­sés.
  • Denis Bis­muth déve­loppe une ana­lyse cri­tique et très équi­li­brée de l’entreprise libé­rée  pour com­men­cer vous pou­vez lire : L’entreprise libé­rée ni pour ni contre bien au contraire

Réflexions et ensei­gne­ments sur les sujets connexes :

  • La meilleure manière que nous ayons trou­vé d’expliquer le modèle de mana­ge­ment  : le TED du chef d’orchestre Itay Tal­gam. Les paral­lèles entre sa réflexion sur la direc­tion d’orchestre et le mode de lea­der­ship de  ces entre­prises est frap­pant.
  • Excel­lentes source de dif­fé­rentes vidéos sur le sujet chez Mom21
  • Denis Bis­muth, un des membres du Mom21 qui résu­mé les grandes carac­té­ris­tiques d’une entre­prise libé­rée dans sa der­nière chro­nique d’expert sur le site HBR France
  • Dans la même veine : le livre de VINEET NAYAR, les employés d’abord (mer­ci à Fré­dé­ric Hau­mon­té)
  • L’Holacracy se pré­sente comme une « tech­no­lo­gie de mana­ge­ment » per­met­tant de se pas­ser de mana­ger (mais pas de struc­ture). Voir par exemple par Ber­nard-Marie Chi­quet, repré­sen­tant de l’holacratie en France com­ment se pas­ser de mana­ger ou la très claire des­crip­tion en anglais dans la revue de Booz&Co. Mer­ci à Chris­to­pher Bock­mann.
  • En anglais :
bonheur-travail

le bonheur au travail, documentaire d’Arte

Ce docu­men­taire d’Arte pré­sente le concept des entre­prises libé­rées. Tout en nom­mant les dif­fi­cul­tés ils n’insistent pas trop des­sus. Cer­tains témoi­gnages sont tou­chants (j’adore Zobrist per­son­nel­le­ment et je crois que sa Gouaille n’est pas pour rien dans le suc­cès de FAVI).

Si vous ne savez rien de ce concept et que vous pré­fé­rez la vidéo à la lec­ture, alors ce docu­men­taire est fait pour vous.

SYlvain

Témoignage authentique d’un dirigeant “libérateur”

Syl­vain Pierre est tou­chant d’authenticité et son dis­cours ne cherche pas à enjo­li­ver la véri­té de son expé­rience d’entreprise libé­rée. A voir !

Comment les équipes de Spotify travaillent sans chef…

Dans cette vidéo en anglais de 17 minutes, Spo­ti­fy explique com­ment ses équipes fonc­tionnent sans chef. très ins­truc­tif car très pra­tique.

Spo­ti­fy Engi­nee­ring Culture — part 1 from Spo­ti­fy Trai­ning & Deve­lop­ment on Vimeo.

La Leçon de Star Trek à Twitter sur le leadership

Avez-vousd déjà révé de savoir ce qui passe dans la tête d’un diri­geant lorsqu’il prend une déci­sion ?

le Co-fon­da­teur de Twit­ter en parle, à par­tir de Star Trek, dans une inter­view don­née au Washing­ton post.

Le reste de l’interview peut se lire (en anglais) sur le site du Washing­ton post!;

#Nomanager : Le retour du roi

L’intérêt pour le mou­ve­ment #noma­na­ger bat son plein. Les articles et les réac­tions enthou­siastes fleu­rissent dans la presse sur le net comme dans la vraie vie. Qu’est-ce qui rend un sujet tra­di­tion­nel­le­ment réser­vé aux experts aus­si actuel, inté­res­sant et vivant ? Pour­sui­vons l’exploration com­men­cée (1) afin d’en tirer les pre­miers ensei­gne­ments.

Lire la suite

Start with Why !

La confé­rence TED qui a lan­cé Simon Sinek. Atten­tion :  chaque fois que j’observe des diri­geants la vision­ner, ils décident de chan­ger !

Per­son­nel­le­ment je l’ai vu des dizaines de fois et je conti­nue à y trou­ver de l’inspiration.

Enjoy !

Emma­nuel Mas

 

La réforme ce classique si délicat à éxécuter

logo-les-echosParu sous le titre : Réformes : com­ment pas­ser des inten­tions à l’action dans Les Echos n° 21493 du 05 Aout 2013 • page 8

La lit­té­ra­ture sur la réforme (ou le chan­ge­ment dans le jar­gon mana­gé­rial), bien qu’abondante, semble peu appli­quée. Pour­tant, les consul­tants comme les socio­logues convergent sur les recom­man­da­tions, sur la recette à suivre. Quelques obser­va­tions de ter­rain conduisent à pen­ser que cette recette, pour bien connue qu’elle soit, n’en reste pas moins ardue à réa­li­ser, d’où sa faible mise en pra­tique. A un moment où la réforme est d’actualité dans notre pays, que ce soit pour l’Etat, les banques ou le sys­tème de san­té, il reste éton­nant que la fré­quence d’emploi du mot aille de pair avec tant de mécon­nais­sances sur les dif­fi­cul­tés à l’oeuvre.

Lire la suite

Que se passe-t-il au 7e étage ? La crise, le développement des dirigeants et leurs patrons

logocercledesechos2Ini­tia­le­ment publié sur: http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/management/autres/221166061/passe-t-7e-etage-crise-developpement-dirigeants-et-p 

En ces temps de “crise” cer­tains com­por­te­ments des états majors peuvent avoir ten­dance à déprim­mer les diri­geants de BU auto­nomes. Pour­tant, ces situa­tions par­fois limites, peuvent aus­si deve­nir des sources de déve­lop­pe­ments de nou­velles com­pé­tences, de nou­veaux posi­tion­ne­ment, d’une nou­velle iden­ti­té même.

Lire la suite

Stratégie : Une brève histoire d’accompagnement

Par nature le coa­ching consti­tue plus une expé­rience qu’un dis­cours ce qui rend dif­fi­cile son appré­hen­sion par le néo­phyte. Lorsqu’il s’agit d’accompagnement stra­té­gique, une des facettes les plus abs­traites de notre métier, la dif­fi­cul­té gagne encore en inten­si­té. Pour appro­cher cette expé­rience de la manière la plus concrète pos­sible, nous vous pro­po­sons donc de com­men­cer par une his­toire vraie (bien que légè­re­ment dégui­sée) avant de pour­suivre une dis­cus­sion géné­rale sur la méthode.

Il était une fois un dirigeant brillant Lire la suite

Le budget dans la tempête : un coûteux divertissement ?

Ini­tia­le­ment publié sur le site web de 7&Associés en mars 2009

« Le pro­ces­sus bud­gé­taire est la pire chose qui existe dans les orga­ni­sa­tions modernes. Ce n’est rien d’autre qu’une négo­cia­tion interne qui n’a rien à voir avec la per­for­mance. »[1] ana­ly­sait Jack Welch en 2005, ce qui l’avait conduit a revoir entiè­re­ment ledit pro­ces­sus. Et pour­tant, le bud­get reste un des élé­ments clefs de la conduite des affaires, tout du moins dans les groupes fran­çais que nous fré­quen­tons. L’élaboration du bud­get appa­raît donc comme un para­doxe : à la fois « la pire chose » et aus­si la plus répan­due. Dans la période actuelle où les repères dis­pa­raissent les uns après les autres, le diver­tis­se­ment d’énergie dans le pro­ces­sus peut sem­bler coû­teux. Nous allons voir que l’approfondissement de ce para­doxe fait appa­raître des pistes d’actions concrètes.

Lire la suite